Quel jeu de catégories pour aborder la normativité sociale et sa dimension biographique ?

Communication au colloque « Quelles catégories pour les sciences sociales ? »
Toulouse, 5-7 septembre 2023

Revenant sur une recherche récente menée avec Janine Barbot sur les parcours de réparation des victimes d’une catastrophe de santé publique (Des victimes en procès. Essai sur la réparation, Presses des Mines, 2023), la communication présente un jeu de catégories destiné à étudier la normativité sociale, en particulier sous sa dimension biographique. On situe l’origine de cette recherche dans les débats qui ont agité le champ intellectuel et médiatique sur la place des victimes dans la société, ainsi que dans des domaines plus spécialisés, telles les polémiques doctrinales parmi les juristes sur le rôle des victimes au procès pénal.

Notre objectif, en entreprenant ce travail, a été en effet d’arriver à une meilleure compréhension des attentes des victimes, et à éviter les figures trop monolithiques de celles-ci. On place au cœur de l’enquête la notion de « réparation », entendue d’une manière générale comme ce que des personnes s’estiment autorisées à demander « en retour » de ce qui les atteint.

On présente alors les catégories de départ avec lesquelles nous avons voulu développer une approche processuelle générale de la normativité, nécessaire pour poursuivre un tel objectif : les notions de valuation et evaluation chez John Dewey, et celle que nous proposons d’ « attente normative » destinée à élucider les bases normatives des évaluations. On indique deux constats marquants dans cette enquête : l’influence des « dispositifs » sur les parcours de réparation (une notion qui revisite les conceptualisations de Foucault, de la théorie de l’acteur-réseau, ou de Boltanski et Thévenot, en optant pour une approche moins fonctionnaliste) ; le fait que les personnes apparaissent comme « normativement partagées » et « pluri-déterminées ».On indique en quoi cette recherche vise simultanément à faire le récit d’une « trajectoire collective de réparation », et à mettre en évidence la dimension structurelle, au sens de William Sewell, de cette trajectoire, c’est-à-dire l’entrecroisement des schémas culturels et des ressources engagées dans leur construction. On peut parler à cet égard d’une « narration structurelle ».

On rappelle quelques résultats de l’enquête obtenus sur cette base : une clarification des attentes en réparation (reconstitution des personnes, vérité et justice pour l’événement, compensation ajustée des atteintes ; place de l’attente « mémorielle ») ; une mise en évidence de ce qui oriente les parcours de réparation des victimes : les « acquis » antérieurs à la catastrophe ( sphères de socialisation, épreuves marquantes antérieures, rôles occupés dans les dispositifs préexistants), et les acquis produits par la catastrophe ( catégorisations issues de la mise en œuvre des dispositifs de réparation, générations de victimes, stratégies de réparation construites par les individus ou les collectifs). On poursuit la communication par une brève présentation de la notion de « forme d’engagement associatif », et on discute sa capacité à cerner ce qui se construit et s’intériorise progressivement dans les collectifs associatifs concernés. La communication se clôt par quelques perspectives destinées à préciser la place de cette approche dans l’espace des approches biographiques ( discussion oralement esquissée autour notamment des propositions de Howard Becker, Marc Bessin, Claire Bidart, Michel Grossetti, Muriel Darmon, Jean-Claude Passeron, Michael Pollak, Anselm Strauss).



Citer ce billet
Nicolas Dodier (2024, 10 janvier). Quel jeu de catégories pour aborder la normativité sociale et sa dimension biographique ? Questions de recherches. Consulté le 30 mai 2024, à l’adresse https://recherches.hypotheses.org/1640

Nicolas Dodier

Directeur d'études de l'EHESS, Directeur de recherche à l'INSERM

Vous aimerez aussi...

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

Rechercher dans OpenEdition Search

Vous allez être redirigé vers OpenEdition Search